Regard

Annabella Delépine, Sophan, Segré : les coulisses de la haute couture en maroquinerie

Publié le 02/09/2019 - Par dominique.gruso...

Aujourd’hui labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant -  EPV -  et partenaire du Réseau du Bellay, Sophan a été créée en 1986 à Segré par un ancien directeur technique de Longchamp. Cette dernière avait besoin, à l’époque, d’un sous-traitant. Puis, en 2000, Sophan s’est consacrée entièrement au marché du luxe en choisissant ses propres clients.

 « Je suis entrée dans l’entreprise en 1997 pour assurer le poste de secrétaire comptable, puis le volet social et RH. De fil en aiguille, j’ai tout appris du métier de la maroquinerie, en mettant tout d’abord un pied dans l’atelier, puis les deux. C’est mon adrénaline. Un métier pour lequel je me suis tout de suite passionnée et largement investie. » sourit Annabella Delépine, arpentant l’atelier et donnant des conseils à chacune des couturières qu’elle nomme par leur prénom.

En 2010, suite au départ en retraite de l’actionnaire, Xavier Jardon rachète ses parts et confie la responsabilité du site à Annabella Delépine avec pour mission de moderniser les outils de production de l’entreprise, pépite de savoir-faire en matière de produits très haut de gamme.

Innover l’outil de production

Auparavant, Sophan fabriquait ses produits en grande partie manuellement.  Les codes ont été  bousculés et l’outil de production modernisé. « Nous avions pressenti les changements d’orientations qui se profilaient dans le monde de la mode et du luxe, celui des clients de Sophan ». raconte Annabella Delépine. Nous avons valorisé le savoir-faire Made in France très pointu des couturières en externalisant certaines manipulations sans valeur ajoutée. Ainsi, les différents postes de travail ont été outillés de machines simples pour réaliser des opérations basiques répétitives.  Nous avons fait appel à la CCI en 2013 pour nous aider dans ce changement avec un programme Dinamic Performance interne. » Ce dispositif a suscité une nouvelle façon de travailler : revoir les procédures pour améliorer la qualité, travailler sur l’ergonomie des postes, s’équiper d’automates pour les piqûres, les perforations de peaux de cuir… Il a aussi permis la création d’un poste de magasinier/logistique l’année dernière et un bureau d’études il y a deux ans de 6 personnes dont 3 apprentis. A l’écoute du client, il réalise les plans, les prototypes, les pré-séries. « Nous avons tissé des partenariats avec un Lycée professionnel à Segré et celui de la Mode à Cholet. »

6 collections par an

Les modèles suivent la mode et les saisons, tantôt en cuir (agneau, veau…), en tissu (velours, laine, jersey, tweed), déclinés en différentes couleurs, épaisseurs de cuir, qualité, accessoires. Les commandes pour une nouvelle collection se succèdent tous les deux mois. « Nous produisons actuellement un peu plus de 100 pièces seulement par jour et jusqu’à 4 000 pièces par modèle, toutes passées au contrôle du zéro défaut. Nos clients choisissent les matières visibles : tissus, peaux, fils, accessoires, boucles…, nous nous chargeons du reste. Notre service logistique vérifie les quantités, la qualité. Chaque îlot de l’atelier est dédié à la confection d’un modèle. Les opératrices, toutes polyvalentes, changent de poste régulièrement. En mai dernier, grâce à Pôle Emploi, 10 personnes supplémentaires ont été recrutées et sont aujourd’hui en formation interne. »
Des projets de modernisation se dessinent à trois ans, avec l’agrandissement de l’atelier en juillet 2020 (doublement de la surface portée à 1 600 m2), de nouvelles embauches (80 personnes au total) et un accroissement du chiffre d’affaires.

De quoi rendre encore plus compétitive cette entreprise du luxe où le savoir-faire s’acquiert, en majorité, par l’expérience.

Dominique Gruson

Anjou Eco n°56 - septembre 2019

 

Encadré
Avec, à Cholet, Haspolo, atelier de prêt-à-porter, et Borlis, spécialiste de l’accessoire, également EPV,  Sophan fait partie du réseau A.I.M.S*, le groupe familial animé par Xavier Jardon, près de 200  personnes engagées dans la fabrication en France de produits d’exception.

* Anjou-Aquitaine Industrie des Matériaux Souples.

Sophan
Z.I. d’Etriché
4 rue Robert Schuman
49500 Segré
02 41 92 80 74
www.sophan-maroquinerie.fr
Responsable de site : Annabella Delépine
Actionnaire : Xavier Jardon 
Activité principale : façonnier pour la maroquinerie de luxe
Effectif : 60 salariés
Partenaire du Réseau du Bellay
Labellisée EPV -  Entreprise du Patrimoine Vivant

Témoignage

En savoir plus

Anjou Eco n°56 - septembre 2019

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Maine et Loire vous propose les produits suivants :

Le "Je" collectif, un investissement gagnant
Le "Je" collectif, un investissement gagnant

Retour sur la Journée Interclusters du 5/06/2014

Permanences Douanes - Cellule Conseil
Permanences Douanes

Structurez votre démarche internationale

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Finale des WorldSkills, un beau début à Cholet

Apprentissage - formation

10/09/2021

Article

Lire l'article

Finale des WorldSkills, un beau début à Cholet

Portrait d'élue CCI : Edith Giffard

Paroles d'élus...

27/01/2021

Article

Lire l'article

Portrait d'élue CCI : Edith Giffard