Paroles d'élus...

Bilan de mandature de la CCI de Maine-et-Loire

Publié le 21/05/2021 - Par dominique.gruso...

Comment faire le bilan d’un mandat de 5 ans quand la dernière année est si spéciale ?
Éric Grelier : Oui, l’instant où l’on se parle est particulier. Nous avons vécu un mandat très complexe qui a débuté par une contraction budgétaire sans précédent, une vraie agression de l’État, et qui s’est terminé par une pandémie. Ça a été tempête en mer ! Aucun de nous n’est exceptionnel, chacun fait tourner le monde, mais il est vrai que les entrepreneurs sont coutumiers des turbulences et de la gestion de l’imprévu. Nous nous serions tous passés de cette crise ; elle nous a pris de l’énergie, du temps, et généré du stress. Mais c’est une expérience de vie qui enrichit quand même.  

En quel sens peut-on tirer du positif de cette crise ?
À la différence d’autres crises, celle-ci, sanitaire, engage des vies et des avenirs. Elle va nécessairement marquer le paysage entrepreneurial de demain. Les créations d’entreprises de moins de trois salariés dans le secteur des services ont beaucoup augmenté, par exemple. Au-delà de ces considérations, nous avons observé une solidarité et une mobilisation incroyables. Au tout début de mon mandat, j’avais évoqué mon désir de revaloriser l’engagement et le militantisme ; deux dimensions qui ont été plus fortes que jamais durant ce mandat.

Ce mandat ne se résume pas à la gestion de la Covid-19 en 2020 et 2021. Quel bilan faites-vous des 5 ans ?
J’en tire un bilan positif à deux égards. Le premier, très factuel, concerne nos objectifs et engagements. Chaque année, en août, nous nous réunissons pour faire le bilan de l’année écoulée et adapter notre feuille de route pour l’année à venir. En août 2019, avant la crise sanitaire, nos 21 groupes projets autour de nos quatre axes de travail étaient à 90 % dans le vert. Nous pourrions avoir une petite déception pour le groupe RH qui a eu plus du mal à avancer. Même si tout le monde s’accorde à dire qu’il faut placer les humains au centre, tout le monde n’accorde pas le temps nécessaire au sujet… Nous avons donc atteint nos objectifs, sans parler du fait que notre raison d’être en elle-même, qui consiste à accompagner les transitions et mutations, est plus dure à quantifier. Semer des graines pour l’avenir ne se vend pas. Or, en la matière, je pense que nous pouvons être fiers. Nous avons su gérer le temps long nécessaire à l’accompagnement des transitions, et répondre de façon hyper réactive aux problématiques immédiates des entreprises dans le cadre de la crise. L’autre point positif concerne la capacité de résilience et d’adaptation, l’agilité dont a su faire preuve le monde économique. Il ne faut en tirer aucune gloire. C’est un constat, de surcroît plus ou moins vrai selon les secteurs. Mais il faut le reconnaître car cela a été impressionnant.

Comment la CCI a-t-elle géré ce double tempo « accompagnement des mutations » - « gestion de la crise » ?
En étant sur tous les fronts. Je suis très content des équipes et élus CCI qui ont été présents à tous les moments et qui ont réussi à conserver l’envie. Nous n’avons pas oublié nos axes de travail et nos objectifs ; accompagner les transitions numérique et écologique reste un enjeu central pour notre CCI. Mais oui, sur la fin de notre mandat, nous avons surtout passé notre temps en mode SAMU, en réagissant au jour le jour, pour n’abandonner aucune entreprise, aucun entrepreneur, orienter lorsque nous n’avions pas la solution. Cette expérience nous invite à ne jamais oublier qu’il faut du temps aux choses. Les transitions nécessitent plein de petits efforts, des ateliers, des conférences, des réunions, des rendez-vous... C’est un chemin qui demande du temps. Ce n’est pas magique. Et puis, entre ceux qui sont prêts, impatients, et ceux qui ne sont pas prêts, voire qui rejettent, il faut s’adapter à tous les tempos, composer sans cesse avec la vitesse de la communication et le temps nécessaire aux mutations. Plus que jamais, sur cette fin de mandat, nous avons eu à jongler entre la réponse immédiate et la perspective à long terme. Concrètement, ça a été un « Allo PME » qui a traité plus de 20 000 appels, la mobilisation de tous, collaborateurs, élus, collectivités, syndicats, institutions.

Quelles perspectives voyez-vous, à date ?
Il y a deux écueils que je redoute particulièrement : la généralisation et l’extrapolation. Je déteste les effets balanciers, le « tout et son contraire ». Que l’industrie et puis que le tertiaire. Que les périphéries et puis que les centres-villes. C’est dévastateur ! Nous devons quêter les équilibres. L’aigle et la tortue. La hauteur et les détails. La vitesse et le temps long. Je ne veux pas généraliser mon propos tant les réalités des entrepreneurs, surtout en ce moment, sont hétérogènes. Si je devais dégager un message central, je dirais qu’il faut conserver un cap. Je ne crois pas à une entreprise pérenne et saine, cohérente, sans vision. Parce qu’il n’y a pas de progrès de l’entreprise sans progrès du manager lui-même, j’invite tous les entrepreneurs, y compris dans la tempête, à ne pas se couper de leur écosystème, à maintenir leur vigilance quant aux signaux faibles, à apprendre à se créer leur propre disponibilité, pour pédaler vite et fort quand il le faut, et pour conserver la hauteur nécessaire pour voir loin.
«Un grand merci à tous les partenaires de la CCI sans lesquels ces actions et donc ce bilan n’aurait pas été si riche».

Eric Grelier
Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Maine-et-Loire

Zoom

« 2016 – 2021 : La CCI s’est engagée sur » :   

  • 16 025 apprenants formés sur 5 ans (dans les trois CFA) dont 13 705 apprenti.es
  • 20 750 stagiaires accompagnés en formation continue
  • 4 700 entreprises sensibilisées à la transition numérique
  • 10 000 porteurs de projets accompagnés par les 3 MCTE
  • 2 500 entreprises sensibilisées à l’économie circulaire

 

Les grands événements annuels de la mandature :

.1) Des événementiels pour favoriser l’émergence d’idées et faciliter l’entrepreneuriat :

  • La Grande Aventure d’Entreprendre (GAE) : 3 éditions dont une digitale, plus de 2 500 participants
  • Les Folles Journées Pour Entreprendre avec les partenaires des MCTE : édition annuelle rassemblant sur une semaine 30 évènements et 4 000 participants

.2) Des événementiels autour de la formation et de l’orientation :

  • La Nuit de l’Orientation. Pour les plus jeunes un temps de réflexion sur leur avenir et pour les adultes un accompagnement sur leurs nouveaux projets : les 5 éditions, dont une 100 % digitale en 2021, ont accueilli 8 000 visiteurs et 530 professionnels
  • Les Journées Portes Ouvertes (JPO) : 9 éditions, dont une en distanciel en décembre 2020, 18 850 visiteurs
  • 519 rencontres et Job dating rassemblant jeunes et professionnels tout au long de l’année

.3) Des événementiels pour accompagner les entreprises :

  • International Week. Sensibiliser, informer, mettre en relation les entreprises exportatrices souhaitant se lancer à l’international : les 5 éditions dont une 100 % digitale en 2020, ont accueilli 915 participants.
  • Connected Week. Co-organisation d’une vingtaine de temps forts dans le domaine du digital et de l’innovation : investissement des acteurs privés et publics de l’éco-système de la transformation digitale.

 

Les engagements de la CCI dans un processus d'amélioration continue :

  • Le label Lucie :  La CCI est engagée, depuis 2017, dans la démarche Lucie qui récompense son implication dans une démarche environnementale et sociétale (RSE).  A ce titre, elle a accueilli la convention Lucie en 2018.Cette labellisation a fait l'objet d’un renouvellement en 2021. Les engagements pris pour les 3 années qui viennent sont alignés avec les axes de la mandature. 
  • La CCI est certifiée Qualiopi, depuis février 2021 pour l’ensemble de ses actions de développement des compétences : de la formation continue à la formation initiale, en apprentissage, pour la Validation des Acquis de l’Expérience et le Bilan de compétences.

AXE 1 – MUTATION - accompagner les entreprises dans leurs grandes transitions

  1. Transition numérique - Industrie du futur :
  • 4 700 entreprises sensibilisées
  • 855 entreprises accompagnées dans l’évaluation de leur maturité numérique et la mise en place d’un plan d’actions
  • 480 personnes formées aux réseaux sociaux et au webmarketing
  • Accueil du French Fab Tour à Cholet en 2019 : plus de 4 000 participants

 

 Performance énergétique :

  • 130 adhérents ORACE accompagnés
  • 300 entreprises accompagnées sur des actions d’efficacité énergétique
  • 1 M€ d’économies directes apportées aux entreprises accompagnées
  • 1 Gwh – 300 tonnes de Co2 évitées

 

Economie circulaire :

  • Plus de 500 entreprises sensibilisées par an depuis 2017
  • Plus de 500 entreprises accompagnées depuis 2016 (coopération inter-entreprises, déchets, gaspillage alimentaire, éco-conception) dont 8 pour le dispositif Ecoprodduire, réflexe Réemploi
  • 10 démarches d’Ecologie Industrielle et Territoriales ayant mobilisées près de 250 entreprises
  • 110 adhérents à l’ADECC (réseau de chefs d’entreprises engagés dans l’économie circulaire)
  • Lancement de 2 filières de valorisation des matières : glassine et masques à usage unique
  • Plus de 800 K€ d’économies apportées
  • 1 000 t. de CO2 économisées
  • 250 coopérations inter-entreprises
  • 5 000 t. de matières mieux valorisées

 

Ce qu’il retient : Jean-François Reynouard Élu CCI référent 
 « Même si nous observons des changements rapides, les mutations écologiques et numériques sont longues. Les entreprises ont toutes des maturités différentes en la matière. La crise a accéléré l’élan numérique des PME, des TPE et surtout des commerces. J’observe aussi une attention plus nette portée aux sujets écologiques avec des actions concrètes notamment en termes d’économie circulaire. Pour ces sujets, la CCI joue son rôle de veille prospective et d’apporteur de solutions d’accompagnement concrètes. »

 

AXE 2 – ATTRACTIVITÉ ET RAYONNEMENT : accompagner les entreprises dans leur développement

Internationalisation du territoire - Internationalisation des entreprises :

  • Mise en place par le réseau CCI, de la Team France Export avec Business France, l’État et les régions : service d’appui des entreprises à l’export
  • 71 entreprises rassemblées lors des 7 sessions des « Petit Déj export » animées par des professionnels avec l’appui du conseiller international pour aider les primo-exportateurs
  • Covid : CCI Entraide : dès mars 2020, mise en place d’une plateforme de mise en relation entre demande et offre de matériel d’équipement de la personne. Près de 400 demandes en 3 mois d’exploitation du dispositif
  1. Tourisme : faire rayonner l’Anjou et le positionner comme pôle de la gastronomie :
  • Plus de 800 professionnels présents dans le cadre d’ateliers et conférences
  • 250 maîtres d’apprentissage accompagnés
  • Plus de 200 entreprises en formation continue
  • Création d’un Campus de la gastronomie regroupant 3 partenaires académiques (1 300 étudiants et apprentis et 37 formations sur le thème de la gastronomie), 2 licences portées par la CCI (Food & Beverage et Cuisine & gastronomie)
  • Création d’une Summer School pour les étudiants étrangers
  • Création, avec Destination Anjou, d’un plat emblématique : la Gouline angevine
  • Organisation d’un diner bisannuel des chefs pour la lutte contre le cancer, et d’actions de solidarité avec les apprentis en partenariat avec le Secours populaire ou les Resto du cœur
  • Animation d’un groupement de 70 professionnels « Destination Anjou »
  • Organisation de rendez-vous annuels des tendances de l’hôtellerie, ouvertures dérogatoires de la restauration collective dans plus de 80 restaurants officialisés par 1 400 conventions signées concernant plus de 5 500 salariés
  1. Commerce : préparer au Commerce de demain, professionnaliser les associations :
  • 45 études centre-ville, prospective et diagnostics de commercialité menées
  • Mise en place d’un Programme Régional du commerce du futur (Ateliers de la Performance, Déclic 360, Optima et Club Accélérateurs) dont 86 commerces ont bénéficié en 2020
  • 75 coaching d’associations + conseil plan d’actions + accompagnement à la création ou la réactivation d’associations
  • 39 concertations avec les élus locaux pour influer sur les décisions en faveur du commerce, grande distribution, réunions EPCI thématique Commerce
  • Publication d’un livre Blanc sur le Commerce début 2020 : Le Grand Bouleversement.
  1. Mécénat : La Fondation Mécène et Loire n°3 contribue à faire rayonner le territoire à travers des projets culturels, solidaires et environnementaux :
  •  86 projets soutenus
  • 3 bourses dédiées à des jeunes artistes (montant total de 90 000 €)

 

Ce qu’ils retiennent :
Fabrice Cesbron -  Elu CCI référent  pour le commerce et le tourisme  
« L’enjeu reste clair pour la CCI : agir pour que notre territoire soit toujours plus attractif. Il était connu, il est de plus en plus reconnu. La CCI apporte sa pierre à l’édifice, par ses outils d’aide aux entrepreneurs, y compris pendant la crise, et via ses observatoires, enquêtes, missions prospectives, par exemple sur les flux en centre-ville, sur le magasin du futur, pour continuer d’apporter une expertise de fond aux entreprises et concourir concrètement à une attractivité au bénéfice de tous. »

Emmanuel Picot - Élu CCI référent pour l’international
« Dresser un bilan du développement à l’international des entreprises du territoire alors que l’activité à l’export subit la crise mondiale de plein fouet depuis plus d’un an est un exercice complexe. Pour autant les équipes n’ont cessé d’œuvrer pour accompagner les volontaires au voyage. Nous en sommes convaincus : se développer à l’international reste une stratégie gagnante !  Pour l’illustrer : la CCI 49 et la Team France Export lançons en mai 2021 les « académies de l’export » ; un nouveau programme d’accompagnement des entreprises avec des tutorats sur six mois. L’élan, l’énergie et l’enthousiasme restent les mêmes ! »

 

AXE 3 – EMPLOI, FORMATION ET ENTREPRENEURIAT

Apprentissage/alternance - Enseignement supérieur - Relation école-entreprise  :

  • 17 nouvelles formations en Formation Initiale, dont 10 sur des diplômes/titres niveau BTS jusqu’à Bac +5 en partenariat avec les acteurs de l’enseignement supérieur (Université Angers, Orsay-UCO-CNAM-ESCCA et ESEO)
  • 16 filières d’expertise, véritables parcours du CAP au Bac +5 : 35 % niv III- 31 % niv IV et 34 % sur niv V à VII, pour répondre aux besoins en compétences des entreprises
  • Contribution au Plan de l’orientation du Conseil Régional des Pays de Loire- Partenariat région/CCI49 notamment pour les 2 dernières éditions de la Nuit de l’orientation
  • Mise en place d’une offre Blended Learning en langues
  • Création de l’Espace Langues Individualisées
  • Intégration au catalogue d’une offre en e-learning et de modules certifiants éligibles au CPF 
  1. Entrepreneuriat : donner l’envie d’entreprendre, fédérer avec les MCTE :
  • plus de 10 000 porteurs de projet accueillis et accompagnés au sein des 3 MCTE
  • création d’un poste de chef(fe) de projet Cité Lab (été 2021) pour donner l’envie d’entreprendre dans les quartiers prioritaires d’ALM 
  • Refonte du modèle économique de la MCTE avec réflexion sur visibilité Angers, Cholet et Saumur 
    MCTE Angers : aménagement dans nouveaux locaux en avril 2018
    MCTE Saumur : réflexion depuis fin 2020 sur une meilleure visibilité du lieu
    MCTE Cholet : projet de densification d’Eurespace-Formation
  • Développement de nouveaux partenariats :
    Avec les collectivités locales : Baugeois Vallée (depuis 2019), CCVHA (printemps 2021) ; des contacts pris avec les autres EPCI du 49
    Renforcement des liens de partenariat avec l’URSSAF (2021)
    Partenariat avec les fédérations nationales du coaching EMCC et ICF (démarrage d’un programme d’ateliers printemps 2021)
    Partenariat avec la Maison des Professions Libérales (depuis 2020)
    La Chambre de Métiers rejoint le dispositif MCTE (au pilotage/sur la sensibilisation) : depuis janvier 2018
  • 1 seul site web des MCTE à l’échelle départementale (été 2021)
  • Lancement des ateliers/réunions d’informations sous format webinaire : depuis avril 2020 : + 2 000 participants aux webinaires en 2020 – poursuite de l’activité MCTE en distanciel sur 2021
  1. Transmission : sensibiliser, informer, accompagner (BtoC et BtoB) :
  • Création d’une page dédiée « Transmission » dans le magazine Anjou Eco : 14 portraits de cédant/repreneur
  • Co-organisation d’événements et conférences sur la transmission d’entreprises, avec des partenaires de la transmission (CPME/MEDEF/CRA)
  • Plus de 10 Opérations « Entreprendre en » pour mettre en relation des cédants, repreneurs et les accompagner
  • 35 entreprises accompagnées dans le cadre de l’action « Entreprendre dans les Territoires »
  • 65 diagnostics Transmission réalisés avec préconisations et plan d’actions pour faciliter et améliorer la transmissibilité
  • Validation et adhésion à la plateforme nationale « Transentreprise »
  • Plus de 300 accompagnements et rdv conseil Transmission
  • Création d’un « Dinamic Transmission » : accompagnement spécifique pour la « préparation à la transmission » (séminaire animé par un expert-comptable)
  • Signature convention « Trans’Bat 49 », opération réunissant les organisations professionnelles du bâtiment, la Chambre de Métiers, un partenaire comptable pour favoriser et développer la transmission dans le bâtiment
  1. Accompagnement RH des entreprises dans la mise en œuvre concrète de l’évolution des métiers :
  • Organisation d’un Afterwork RH Tour : 350 entreprises sur les Pays de la Loire
  • Organisation d’un salon RH chez Bosch
  • Plus de 400 participants aux soirées et webinaires avec le CLEFOP Nord Anjou et Saumurois : marque employeur, document unique, télétravail…
  • Création de packs RH salariés et entreprises : 291 personnes accompagnées en VAE et Bilan de compétences, 31 entreprises accompagnées (réorganisation, évaluation, conduite du changement, politique de recrutement, de formation et d’intégration)
  • 320 personnes recrutées sur les métiers de l’industrie, horticulture, bâtiment, et du tertiaire, du poste d’ouvriers à cadres supérieurs 

Ce qu’il retient - Jean-Benoît Portier - Élu CCI référent
« Je retiens la montée en puissance du nombre d’apprentis et l’élargissement des panels de formations. Je retiens aussi une évolution sociétale en matière d’emploi avec une uberisation pour certains métiers qui nous invite à être vigilants pour continuer d’accompagner au mieux les salariés et les entreprises. Enfin, la crise a certes fait des dégâts mais elle a aussi créé des opportunités en nous obligeant à nous adapter avec agilité et en faisant émerger des initiatives solidaires et merveilleuses. Notre territoire a une vraie culture entrepreneuriale et un dynamisme dont nous pouvons être fiers. »

 

Axe 4 - SIMPLIFICATION

  1. Financement :
    • 1 100 entreprises sensibilisées sur le financement dont 650 sur le financement participatif
    • 1 500 entreprises sensibilisées sur les dispositifs de financement depuis septembre 2020 (aides France Relance) : 700 sur Plan de Relance Industrie, 500 sur SOS Numérique et 300 sur Tremplin ADEME
  • 100 entreprises accompagnées dans Pitchs For Money pour 520 rendez-vous avec 40 investisseurs (Anjou Amorçage, ABAB, Pays de la Loire Participations, fonds d’investissements, banquiers, grands groupes, crowdfunding…)
  • 80 dossiers de crowdfunding dons contre dons depuis 2016 ayant permis de lever près de 4000 €/projet en BtoC (commerce, services…) avec des montants collectés plus élevés que prévus (+37 % en moyenne)
  • 30 Business Angels dont 10 nouveaux depuis 2019 pour ABAB49
  1. Accompagner le dirigeant en situation difficile - Prévenir les difficultés, encore plus pendant la crise Covid-19 :
  • 1 500 entrepreneurs (80 % TPE et micro-entrepreneurs) accueillis et orientés sur la cellule ALLO PME depuis mars 2020
  • 360 annonces (offres/demandes EPI : Equipements Individuels de Protection) recueillies et publiées sur le site CCI Entraide
  • 45 000 masques distribués aux associations de commerçants + actions de solidarité ADECC
  • 15 webinaires (180 participants) organisés pour favoriser le rebond commercial des PME/TPE en lien avec ARC OUEST
  1. Urbanisme/projets structurants :
  • 328 avis et études en urbanisme et projets structurants dont 172 prises de position sur les documents d’urbanisme et aménagement commercial et 77 concertations en inter-consulaire (Chambre Agriculture et Chambre de Métiers) 

Relations public/privé :

  • 34 réunions de Conseils territoriaux sur Angers, Baugeois Vallée, Cholet, Loire-Layon-Aubance, Saumur Val de Loire, Val du Haut Anjou

Quelques thématiques abordées : Développement de l’attractivité et développement économique ; Améliorer l’accès aux entreprises à la téléphonie et au numérique ; TRIA / économie circulaire ; Commerce / urbanisme commercial ; Rapprochement école-entreprises stages de 3e ; Infrastructures ; communication, emploi ; Marque employeur 

Ce qu’ils retiennent :
Patrice Pollono - Élu CCI référent pour l’urbanisme
« L’emploi ne se décrétant pas, l’enjeu de la CCI est de créer pour les entreprises des conditions favorables à leur implantation et leur développement. L’urbanisme est un des leviers. Notre action sur ce mandat a une nouvelle fois consistée à veiller à ce que les projets d’urbanisme ne bloquent pas les projets entrepreneuriaux, tout en limitant la consommation de terres agricoles. Même problématique au sujet des PPRI (Plan de Prévention des Risques d’Inondation) et des friches industrielles. La dernière année a freiné beaucoup de projets mais les entreprises seront rattrapées par ces sujets, et l’enjeu reste pour la CCI de continuer à participer activement aux consultations des collectivités locales afin de ne pas bloquer les développements. »

Laurent Marbach - Élu CCI délégué pour le conseil territorial choletais-mauges
« Les Conseils Territoriaux permettent de porter la voix des entreprises sur leur territoire pour aligner leurs besoins et les actions mises en œuvre pour le développement, la formation de leur personnel, le recrutement et l’attractivité du territoire. Dans le Choletais, nous travaillons avec les équipes de la communauté d’agglomération, des associations et des industriels locaux. C’est ainsi, ensemble, que nous pouvons agir concrètement pour les problématiques d’aujourd’hui et celles de demain, sur le thème de l’industrie du futur ». 

 

Aurélie Jeannin
Anjou Eco n°63 - mai 2021

 

LA CCI MOBILISÉE AUX CÔTÉS DES ENTREPRISES

Une mandature de cinq ans ne peut se résumer à sa dernière année. Pour autant, la crise à l’œuvre depuis mars 2020, impacte plus que jamais le monde économique. Depuis le début de la crise sanitaire, la CCI est mobilisée pour réagir rapidement et concrètement aux besoins urgents des entreprises du territoire, par sa présence et l’apport de réponses, par la mise en place d’outils d’aide concrets et par le soutien d’initiatives solidaires. Sélection de quelques actions.

Plateforme Allo PME 
Un numéro de téléphone unique (cellule régionale) pour répondre aux préoccupations économiques de chacun.

Programme Dinamic Rebond
Un parcours spécialement dédié à l’accompagnement des entreprises pour les aider à faire face à la crise du Covid-19. 

Le Fonds territorial Résilience
Un dispositif de soutien économique et d’aide à la relance sous forme d’une avance remboursable de 3 500 à 20 000 euros à taux zéro.

Des enquêtes
Lancement de trois enquêtes de mesure de l’activité des entreprises pendant la crise pour évaluer les besoins d’aide et apporter un suivi adapté.
Plus de 4000 entreprises participantes

Participation à des initiatives solidaires

  • Mise en place d’un collectif d’entraide pour répondre aux besoins en main d’œuvre du groupe Kolmi-Hopen, fabricant de masques à usage unique, en partenariat avec la Préfecture, l’ARACT, la DIRECCTE, Aldev et Pôle Emploi.
  • Soutien de l’initiative de l’ADECC (Association pour le Développement de l’Économie Circulaire et Collaborative) pour constituer une équipe de bénévoles et apporter une aide afin d’approvisionner les entreprises en matériel de protection anti-Covid-19.

110 000 masques, 6 000 litres de solution hydroalcoolique, 2 600 visières et 1 250 bouteilles distribués.

Près de 500 entreprises participantes.

Prix Innovation Sociale pour le CFA
Confection de repas par des apprentis volontaires de la filière Tourisme Café Hôtellerie Restauration du Centre Pierre Cointreau, accompagnés par une équipe d’enseignants professionnels à destination des hôtels d’Angers qui accueillaient des personnes en situation de précarité, ainsi que pour le Secours Populaire, à destination des familles bénéficiaires.

Soutien à l’activité économique

  • Mise en place d’une campagne de communication destinée à stimuler les achats dans le commerce de proximité.
  • Soutien aux restaurateurs avec le lancement
  • Lancement
  • Travail sur un plan d’actions pour la relance de l’économie locale.

Des besoins ?

L'espace Produits & Services de la CCI Maine et Loire vous propose les produits suivants :

Diriger en PME PMI - L'entreprise et son projet
Diriger en PME PMI

Développer vos compétences de chefs d'entreprises

Conseil numérique
Conseil numérique

Intégrer le numérique dans la stratégie de votre entreprise