Actualités

Commerces et services

Infos locales

Infos locales

L'information spécialisée des professionnels du commerce

 

Maine-et-Loire. Une aide financière pour les commerces

La Région des Pays de la Loire a créé un fonds de soutien d'un million d'euros pour les entreprises de moins de dix salariés, ayant subi une perte de chiffre d'affaires d'au moins 30 %, sur la période de novembre 2018 à février 2019, suite aux manifestations des gilets jaunes. L'aide sera versée sous la forme d'une subvention pouvant aller jusqu'à 10 000 euros. Les commerçants et artisans concernés peuvent déposer un dossier, après s'être préalablement informés auprès de la Chambre de commerce et d'industrie ou la Chambre des métiers et de l'artisanat la plus proche de leur domicile.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 29/04/2019

Angers. Les Garçons Glaciers turbinent

François Blourde et ses deux associés transforment les fruits qu'ils cueillent eux-mêmes dans les vergers du Val de Loire, en sorbets bio. Ils se sont installés au 4, square La Fayette à Angers. Ils commercialisent leurs produits dans des épiceries bio et dans plus de 80 bars et restaurants. Ils proposent également de la vente directe à la porte de leur laboratoire, chaque mercredi et samedi. Ils effectuent leurs livraisons, sur Angers, à triporteur et proposeront leurs boules de glace à travers la ville, pendant l'été.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/04/2019
 
 Angers. Le Grenier à Pain rachète sept boutiques et en ouvre d'autres
Le Grenier à Pain (300 salariés), quatre mois après l'arrivée de son nouveau dirigeant, Carlos Verkaeren, rachète le groupe Lalos, qui possède sept boulangeries-pâtisseries en Ile-de-France. L'enseigne angevine, créée en 1998, par Michel Galloyer, compte 38 boulangeries en France et 21 à l'étranger. Elle prévoit de nouvelles acquisitions, en 2019. Elle vient d'ailleurs d'ouvrir une nouvelle boutique, dans le quartier de la Madeleine, à Angers, fin février et d'inaugurer un deuxième établissement à Pékin, où elle doit ouvrir un centre de formation, d'ici la fin de l'année.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 27/03/2019

Montjean-sur-Loire. Un magasin de cycles a pris possession de l'ancienne Poste

Les cycles Lefrançois déménagent de Chalonnes-sur-Loire pour ouvrir leur magasin consacré au vélo, classique ou électrique, dans les locaux de l'ancienne Poste, rue d'Anjou, à Montjean-sur-Loire. L'espace total de 230 m² compte un magasin d'exposition de 110 m² , un atelier de 30 m² et un local de stockage de 40 m².
Source : COURRIER DE L'OUEST, 30/04/2019

Chemillé-en-Anjou. Les commerçants lancent une association

Les commerçants du centre-ville Notre-Dame, du quartier des Halles, des Perrochères, du château, de la rue Nationale, jusqu'à l'office de tourisme, viennent de créer l'association : " Coeur de ville ". Le bureau comprend les coprésidentes, Angéline Gautier, de la boutique De toutes façons, et Christelle Angebault, de l'institut Beauté d'ange ; les secrétaires, Adeline Doublet, du magasin Coup d'coeur et Benoît Jeanneteau, de Tutti pizza ; les trésoriers, Simon Cottanceau, de la cave de l'Hyrôme, et Jean-Christophe Lucas, du restaurant Le Clézio. Une page Facebook et un site Internet sont en cours de création afin de présenter chaque vitrine.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 29/03/2019

Cholet. Le centre-ville à coeur ouvert

Le programme Action Coeur de Ville a été présenté aux Choletais. La Ville de Cholet et le cabinet d'experts Lestoux et associés ciblent quatre chantiers : habitat, économie (l'offre commerciale), services et identité. 8,6 % des Choletais vivent dans le centre-ville ; le taux de vacance de logements est de 10,5 % ; le taux de vacance commerciale atteint 14,7 % (en 2017), ramené à 6 % dans le centre-ville resserré ; 14 % des commerces sont des cafés-hôtels-restaurants (CHR), contre 20 à 25 % dans des villes comparables à Cholet ; 6,3 % des professionnels de santé sont implantés dans le centre-ville. La place Travot sera dédiée à la famille, aux enfants, à la convivialité, avec deux ambiances, l'une estivale, l'autre hivernale. Enfin, trois friches seraient à réinventer d'ici à 2025 : le bâtiment du Rex sera détruit pour laisser place à l'office de tourisme, l'ancienne clinique Saint-Luc deviendra une maison de santé, et l'îlot de la Boule d'or.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 07/05/2019

Cholet. La silhouette des futures halles se dessine

Les travaux des nouvelles halles avancent à grands pas, place du 8-mai-1945. La ville de Cholet a investi 4,5 millions d'euros dans ce chantier, lancé en octobre 2018. Trente-huit commerçants devraient s'installer dans les 2 358 m² des nouvelles halles, en septembre 2019. Elles comprendront un bar-restaurant et sa terrasse intérieure. Les halles actuelles, construites il y a 50 ans, seront démantelées pour accueillir le marché.
Source : OUEST FRANCE, 19/04/2019
 

Saumur. Au chevet du commerce

Les Villes de Saumur et Doué-en-Anjou mutualisent leurs moyens pour engager un manager de centre-ville. Bruno Blanchard aura pour objectif de booster le commerce et aider les porteurs de projet. "Mon travail est d'amener une synergie entre tous les acteurs. Et d'aider tous les porteurs de projet, de les orienter tout de suite vers les personnes-ressources. Mon rôle est de dynamiser, d'encourager", explique-t-il. A Saumur, il interviendra sur le périmètre de l'Action coeur de ville pendant les deux premières années. Pour la commune nouvelle de Doué-en-Anjou, le centre-bourg de Doué-la-Fontaine sera sa préoccupation. Par ailleurs, l'agglomération Saumur Val de Loire est candidate au Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (Fisac) afin d'accompagner le développement de l'e-commerce, la modernisation des structures...
Source : COURRIER DE L'OUEST, 05/04/2019
 

Saumur. On fait ses courses à l'hôpital

La boutique de la start-up Happytal a été inauguréei. Elle s'est implantée au centre hospitalier de Saumur. Elle propose des prestations, à destination des patients, des visiteurs et du personnel : produits alimentaires, jouets, fleurs, nécessaire de toilette... Les patients pourront également commander un service pressing ou s'offrir un soin. L'entreprise a choisi de s'approvisionner, localement, à l'Écho des Bocaux, la boulangerie Le Fournil Saint-Pierre et chez le fleuriste Flore et Sens. Les prestations de coiffure, esthétique, modelage et réflexologie sont aussi assurées par huit professionnels du Saumurois. La boutique est ouverte du lundi au vendredi de 9 à 18 heures. Deux Saumurois ont été embauchés en CDI pour tenir cette conciergerie. L'hôpital paie la prestation d'Happytal, qui lui reverse une partie du chiffre d'affaires.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 02/04/2019

Segré-en-Anjou Bleu. Attirer d'autres commerçants

Dans le cadre de l'opération "Coeur de ville de Segré 2017-2030", l'action "Entreprendre en coeur de ville de Segré" a été lancée par la commune de Segré-en-Anjou-Bleu, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Maine-et-Loire, la Maison de la création et de la transmission d'entreprises (MCTE), Pôle emploi et l'Association des commerçants, artisans et professions libérales (AssAnBle) de Segré-en-Anjou-Bleu. La démarche entend rapprocher les candidats commerçants des locaux disponibles ou à transmettre. Il va s'agir de recenser les locaux disponibles pouvant accueillir des activités commerciales ou des services de proximité, puis d'identifier les porteurs de projet potentiels intéressés par le territoire. Des rencontres collectives sont ensuite organisées pour présenter le centre-ville et les opportunités à saisir. 
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/03/2019

Segré-en-Anjou Bleu. Un click and collect en projet

L'Association des commerçants, artisans et professions libérales de Segré-en-Anjou-Bleu (AssAnBle), partenaire de l'opération " Entreprendre en coeur de ville de Segré ", travaille actuellement sur un projet de click and collect à l'échelle de la commune nouvelle. Un portail internet permettrait aux commerçants d'afficher leurs produits en vente et aux clients de commander leurs achats avant de se rendre en magasin pour les retirer. Ce service sera opérationnel avant la fin de l'année. 
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/03/2019

Chalonnes-sur-Loire. Vaste enquête sur les commerces chalonnais
Une centaine de commerçants et près de 300 ménages vont être interrogés sur l'évolution depuis 10 ans de l'offre et de la demande afin de dégager des perspectives sur l'avenir du commerce à Chalonnes. La Chambre du commerce et d'industrie (CCI) accompagnera la municipalité dans cette étude durant 5 mois. Un questionnaire en ligne ouvert à tous est également accessible sur le site de la mairie afin de recueillir la perception des habitants sur l'offre commerciale, leurs attentes et besoins. Les résultats sont attendus cet automne (diagnostic et préconisation). Le coût de l'étude s'élève à 25 000 euros.
Source : OUEST FRANCE, 08/05/2019
 

Baugé-en-Anjou. Une boutique tremplin arrive

Grâce à l'opération Anjou coeur de ville, les élus de Baugé-en-Anjou se mobilisent pour faire revivre le centre-ville. Une convention d'opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH-RU) a été  signée le 8 avril pour cinq ans, jusqu'en 2023. Ce dispositif va permettre de bénéficier de 2,8 millions d'euros de l'Anah. 153 500 euros viendront également du Conseil départemental, 375 000 euros de la Région et 503 000 euros de Baugé-en-Anjou. Par ailleurs, une boutique tremplin va voir le jour au 46 rue Victor-Hugo en juin prochain et la Ville prévoit de "remettre sur le marché des locaux disponibles" afin qu'ils puissent être reloués à des personnes qui souhaitent créer ou reprendre une activité.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 28/03/2019
 
 

CONSULTEZ NOS AUTRES VEILLES SUR LE COMMERCE

 

TENDANCE CONSOMMATION
DISTRIBUTION
ECOMMERCE

Ces informations sont à retrouver tous les 2 mois dans notre newsletter Commerce infos : S'INSCRIRE

 

MON ACTU SUR MESURE

 

Suivre un marché ? L'actualité d'une entreprise ou d'un territoire ?

Notre offre "veille personnalisée" vous apporte un 1er niveau d'information pour se faire une opinion ou une idée avant d'agir. Pour en savoir plus sur "Mon actu sur mesure